A la recherche du Maître

Publié le par Nadege

A la recherche du Maître

# Voyage Décembre 2010

Dans mon article de présentation, j'ai évoqué ma découverte pour la pratique du Reiki.

Petit rappel : le Reiki est une méthode de relaxation effectuée par l'apposition des mains sur diverses zones du corps et essentiellement les chakras. C'est un travail sur les énergies. Grâce à l'utilisation de cette méthode à court, moyen ou long terme, il peut y avoir des guérisons d'ordre physique ou mentale (la paix intérieure). Le Reiki est d'origine Japonaise. La méthode a été découverte et mise au point par Mikao USUI en 1922, qui la transmis par la suite à son entourage qui ont fait de même.

En début d’année 2010, après notre retour de voyage de noce, j'ai fait quelques recherches sur internet concernant le Dr Mikao USUI afin de mieux assimilé l’endroit où il a vécu au Japon puisque maintenant je connaissais un peu mieux.

J’ai donc appris que son corps reposé dans un cimetière de Tokyo ! Waouh, cela m’a paru totalement irréel - j’étais sur place quelques mois auparavant et je ne le savais pas ! - Je me suis mise aussitôt à chercher l'adresse de ce cimetière afin de mieux le visualisé par rapport à l’endroit où nous avions séjourné.

Dans ma tête déjà, je savais que lorsque je retournerais à Tokyo pour un prochain voyage je ferais un passage par la stèle du Dr USUI afin de me recueillir et le remercier de tout ce qu'il a pu léguer…

Un peu plus tard dans l'année, quand nous avons décidé de partir en Décembre, j’ai cherché et trouvé facilement l'adresse avec un itinéraire sur internet. Avec ça en poche, il n’y avait rien à craindre mais une fois sur place ce n'était pas la même chose !

Nous sommes donc partit un matin direction la station SHIN-KOENJI à une vingtaine de minutes en métro de là où nous logions. Il faisait un soleil magnifique et l’air était doux.

Lorsque nous arrivons à destination, nous sortons du métro et marchons pour nous rendre compte très vite que l’itinéraire que je lisais ne correspondait pas du tout … Nous n’étions pas sortie du métro du bon côté ! Nous revenons donc sur nos pas jusqu'au métro et tentons d'expliquer aux agents que nous nous sommes trompés de sortie afin qu’ils nous ouvrent la barrière puisque que nous n’avions plus nos tickets valident. Hum, je crois qu'ils n'ont même pas essayé de nous comprendre : ils nous ont ouvert et nous ont laissé passer direct ! Une fois de l'autre côté, l’itinéraire correspond.

Nous marchons pendant 15 min puis de nouveau les rues ne correspondaient pas.

Aïe aïe aïe, j'étais déçue de ne pas trouver, cela avait l'air si simple !

****Moment de solitude****

On réfléchit puis on repart en arrière et là, devant nous : Le commissariat de police ! On a tenté, n’avions rien à perdre. J'avais tout par écrit. Cela devait être facile à comprendre.

Visiblement, c’était un grand poste de police avec un grand comptoir et derrière des tas de bureau et le personnel en action conforme au cliché que nous avons des Japonais au travail. J’étais bouche bée de voir tant de monde. Après quelques brèves explications de nos soucis, nous nous sommes aperçus que les Japonais ne lisaient pas le romanji, soit notre forme d’écriture. Et oui, pour nous cela paraît normal mais eux écrivent avec d’autre formes : les Hiragana, Katakana et Kanji soit des signes pour nous ! Même le nom de « MIKAO USUI », ils ne le comprenaient pas. Alors, j'ai essayé de me dépatouiller avec des explications comme je pouvais, puis ils ont repérer un truc dans le texte. Une personne est allé en chercher une autre, puis une autre, beaucoup de "hum, ah, hum..." puis ils nous disent d'attendre. Enfin, un policier revient avec les plans du quartier dans un immense livre : le cadastre quoi ! Il cherche et .... Miracle ... il trouve !!!!!!! Il nous photocopie le plan, stabilote l'itinéraire à prendre, donne un masque de la mascotte de la « ville » à Nathan et nous dit poliment au revoir…

Bon et bien on est parti en les remerciant !

Nous revenons une énième fois à notre point de départ qui est « le métro » et suivons les indications du plan. Nous avons emprunté des ruelles jusqu'à arriver devant le temple où se trouve le siège des disciples du Reiki. Nous avons osé déranger quelqu'un qui nous à mener jusqu'au cimetière situé juste à côté. Une dame s'occupant de l'entretien, m'indiqua la tombe et me précisa certaines choses à ne pas faire. En effet, celle-ci est un lieu de pèlerinage pour les initiés au reiki. Je trouve enfin la stèle. Elle était magnifique, baigné de soleil et entouré d’arbres géant. Quel bonheur d’avoir pu vivre cette aventure.

Cette matinée s'est terminée par un repas dans un tout petit restaurant de Sushi où nous avons osé rentrer. Eh oui, ce n’est pas si facile d’ouvrir la porte d’un restaurant Japonais quand vous ne savez pas ce qui se trouve derrière. Pour nous, ce fut un bon repas et de bons souvenirs. Pour le prochain voyage, je compte revenir et j'espère trouver plus rapidement….

A bientôt ^_^

A la recherche du Maître
A la recherche du Maître

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article